banniere equipe

 
FannyFanny Dégeilh
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Document PDFPublications & communications

Fanny a obtenu une maîtrise en neurosciences, comportement et cognition à l’Université Paul Sabatier (Toulouse, France), et un doctorat en neurosciences et neuropsychologie à l’École Pratique des Hautes Études (Paris, France). Durant sa thèse, elle s’est particulièrement intéressée au développement des bases neurales de la perception de soi au cours de l’adolescence, ainsi que ses modifications en réponse à un traumatisme psychique. Depuis l’automne 2016, elle a rejoint les équipes de Miriam Beauchamp, Ph.D (http://www.abcs.umontreal.ca/) et d’Annie Bernier, Ph.D en tant que chercheure post-doctorale. Elle y mène un projet de recherche visant, d’une part, à l’exploration des facteurs sociaux et relationnels précoces modulant le développement du cerveau, et d’autre part, les conséquences d’un traumatisme cranio-cérébral pédiatrique sur les développements socio-affectif et cognitif des enfants. Elle dispose d’une expertise dans les domaines de la neuroimagerie, de la cognition et de la neuropsychologie auprès de différentes populations (enfants, adultes, saines ou cliniques). Dans son temps libre, Fanny aime la cuisine, la randonnée, les arts visuels, et la musique. 

Fanny obtained a MScRes in neuroscience, behaviour and cognition at University Paul Sabatier (Toulouse, France) and a PhD in neuroscience and neuropsychology at École Pratique des Hautes Études (Paris, France). During her thesis, she investigated the neural bases of self-perception throughout adolescence, and brain changes occurring after a traumatic stress in adolescents. Since the Fall of 2016, she is part of the teams of Miriam Beauchamp, PhD (http://www.abcs.umontreal.ca/) and Annie Bernier, PhD, as a post-doctoral research fellow. She works on a neuroscience project aimed at investigating, on the one hand, the early social and relational factors that positively influence children’s brain development, and on the other hand, the consequences of traumatic brain injury on children’s socio-affective and cognitive development. She has expertise in neuroimaging, cognition and neuropsychology in different populations (children, adults, healthy or clinical). In her spare time, Fanny enjoys cooking, hiking, visual arts, and music.